Charte  AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pour supprimer la bannière de publicité ci-dessous, imposée par notre hébergeur, vous pouvez télécharger le logiciel libre
adblock

CE FORUM EST DESORMAIS EN ARCHIVE (lecture seule).
MERCI DE VOTRE COMPREHENSION

Partagez | 
 

 Le citron fait des merveilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
violette



Féminin Nombre de messages : 7188
Localisation : Tout près de vous
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Le citron fait des merveilles   Ven 28 Oct 2005, 9:07 pm

LE CITRON

Propriétés curatives

Le secret thérapeutique du citron réside dans son jus, hautement désaltérant, astringent et rafraîchissant. Son action bactéricide est aujourd’hui amplement démontrée, alors qu’on connaît depuis toujours sa capacité désinfectante sur les blessures et les plaies. Les vapeurs de l’essence de citron bloquent les méningocoques en 15 minutes, le bacille du typhus en 1 heure, le staphylocoque en 2 heures, le streptocoque hémolytique en 3 à 12 heures. L’essence pure arrête le bacille du typhus et du staphylocoque en 5 minutes, celui de la diphtérie en 20 minutes.

Les plantes riches en complexe vitaminiques C comme le citron, contiennent aussi une quantité notable de glucosides flavoniques, principes actifs de grand intérêt au niveau thérapeutique. Ceux-ci jouent une action tonique sur les veines et sont donc indiqués pour toutes les formes de varices : il sont de plus en plus en mesure de réduire la perméabilité des capillaires et d’en augmenter la résistance. De nombreux flavonoïdes exercent un effet diurétique ou diaphorétique, c'est-à-dire qu’ils stimulent la sudation dépurative, qui, ajoutée à l’action des reins, peut libérer l’organisme des substances toxiques.

La principale valeur du citron, c’est la présence de l’acide malique ( 300 mg pour 100 g de partie comestible ). C’est le remède principal pour la désintoxication et l’oxygénation du tissu glandulaire et musculaire. Avec d’autres acides du cycle de Krebs (citrique et succinique), il élimine les scories toxiques produites par le travail des muscles et régénère les trames des tissus.
Grâce à cette propriété, l’acide malique est un remède efficace dans les formes rhumatismales répandues, les arthropathies fonctionnelles et dégénératives et les ostéopathies.
La présence d’acide citrique garantit au citron une valeur nutritionnelle et thérapeutique particulièrement élevée. La dose normale absorbée par voie orale au travers de la consommation de citrons est presque complètement transformée durant les processus métaboliques. Dans l’estomac, l’acide citrique combat l’acidité gastrique puis alcalinise le sang, en se transformant en citrates et en carbonates qui, comme les sels alcalins, parfaitement assimilables, une fois entrés dans le circuit sanguin, stimulent les mécanismes du métabolisme des substances minérales et du système endocrinien, en particulier surrénal. Chez le sujet adulte, un apport en acide citrique en dose supérieure à la norme peut devenir nécessaire en toute situation précancéreuse et de néoplasme en phase initiale.

Indications générales du citron : artériosclérose, arthrite, avitaminose, asthénie, aérophagie, anémie, calcules biliaires et urinaires, congestion hépatique, déminéralisation, dermatoses, microbes intestinaux, dyspepsie, diarrhée, dysenterie, goutte, manque d’appétit, insuffisance hépatique et pancréatique, hyperacidité gastrique, hypersensibilité neurovégétative, hyperviscosité sanguine, cholestérol, aphtes, varices, fragilité capillaire, catarrhe, gastralgie, rhume, gerçures, jaunisse, météorisme, obésité, pléthore, parasitose intestinale, rhumatisme.

La citronnade : boisson et remède

La citronnade n’est pas seulement une boisson désaltérante à laquelle on a recours à de nombreuses occasions, mais aussi un remède tonifiant, car elle peut servir à revigorer et tonifier l’organisme malade ou en bonne santé. En effet, en présence d’affections avec fièvre, c’est le premier remède maison auquel on peut avoir recours. En général, on utilise la citronnade en cas de vomissements, d’avitaminose, de perte ou de dispersion des liquides vitaux (sudation excessive, hémorragie, règles abondantes et affaiblissantes, déminéralisation) ainsi que dans toutes les situations qui sont ou qui peuvent devenir préjudiciables pour la santé. La citronnade introduit dans l’organisme de l’acide citrique, des substances azotées, des sucres et des sels minéraux (magnésium, potassium, sodium, chlore, soufre, calcium, phosphore, fer), une quantité élevée de vitamine C et des huiles essentielles aromatisantes.

Comment la préparer
On peut la préparer en diluant le jus d’un citron fraîchement pressé dans un verre d’eau naturelle à température ambiante ou tiède, jamais gelée ou bouillante. Le froid excessif dérange le tube digestif, alors qu’un chaleur supérieure à 45° détruit les vitamines. La citronnade se prépare avec 1/3 de jus de citron et 2/3 d’eau. En général, 2 ou 3 citrons suffisent pour 200 à 300 ml d’eau.
La citronnade doit être bue tout de suite, afin d’éviter que le jus de citron, restant dans l’eau pendant quelques heures, ne perde son potentiel en vitamines, comme cela se produit généralement pour d’autres produits végétaux facilement périssables.
La même chose se produit si on laisse la citronnade exposée à l’air, c'est-à-dire à une oxydation détériorante, phénomène qui frappe tous les produits comestibles végétaux et animaux.
Une autre préparation possible consiste à plonger de fines tranches de citron frais et mûr à peine coupées dans un verre d’eau naturelle ;
On boit tout de suite et à petites gorgées, en pressant le citron avec une petite cuillère et en fardant le liquide en bouche pendant quelques secondes de façon à favoriser l’absorption des principes actifs ; enfin, on suce les restes de citron avant de jeter les tranches.

UNE CURE DE JUS DE CITRON POUR NOTRE BIEN ETRE

Pour une cure plus approfondie et efficace, il est conseillé d’utiliser du jus de citron à peine pressé et non dilué. Suivie avec régularité, cette méthode garantit de bons résultats. Le jus pur doit être pris le matin, à peine levé et à jeun, en utilisant toujours des citrons très mûrs. On commence par un demi citron pendant 1 ou 2 jours, puis, graduellement et sans se forcer, on augmente la dose à 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 citrons par jour. Pendant quelques jours, suivant sa propre tolérance, on prend la dose maximum, puis on redescend progressivement suivant le même système jusqu’à la dose de maintien, représentant un citron par jour. La courbe de montée et de descente progressives dure en général un mois, en tenant compte du fait que fréquemment, au cause de difficultés de tolérance et surtout durant la phase de montée, on s’arrête à des intermédiaires (par exemple, 3-4 citrons par jour). De plus, il est important de se rappeler qu’il ne faut jamais se forcer ; au contraire il est obligatoire d’interrompre la cure aux moindres symptômes de nausées ou de gêne, ou du moins de diminuer la dose quotidienne.
Si l’on ne tolère pas l’amertume du citron, on peut adoucir le jus avec un légère touche de miel ou de fleurs d’agrumes ou, mieux, en ajoutant du jus d’orange. La cure de jus de citron est indiquée dans les cas suivants :
- aphtes et ulcérations de la bouche
- avitaminose
- cholestérol
- gerçures
- hyperviscosité du sang
- varices, phlébites, fragilité capillaire

L’ INFUSION

L’infusion est une boisson appréciée, à la maison ou dans les vars ou les restaurants. On la boit volontiers car elle est agréable et parfumée. Elle se prépare simplement et rapidement car, en général, on ne se préoccupe pas de tirer de la plante, en plus des principes aromatiques, les effets médicamenteux qui se libèrent plus lentement et qui jouent un rôle thérapeutique réel.
L’infusion thérapeutique doit donc être préparée de manière méthodique et dans le but de s’en servir pour soigner des troubles comme par exemple, la gastralgie, l’aérocolie, les flatulences, le météorisme, etc…
Il ne faut pas oublier en effet, que l’écorce du citron est riche de plusieurs principes actifs dont l’action thérapeutique peut s’étendre à plusieurs organes et appareils de l’organisme.
La cure d’infusion d’écorces de citron est indiquée dans les cas suivants :
- aérocolie
- aérophagie
- blépharite ciliaire
- catarrhe
- embonpoint
- flatulences, météorismes
- gastralgies, lourdeur gastrique
- otite catarrhale
- rhume, sinusite
- verrues

Comment la préparer

On utilise l’écorce du citron (uniquement la partie jaune et de citrons issus de l’agriculture sans engrais, sans pesticides, sans produits chimiques), fraîche ou sèche mais on peut éventuellement ajouter également une petite tranche de citron avec l’écorce.
- Se procurer 80 g d’écorce fraîche coupée en petits morceaux ou 40 g d’écorce sèche émiettée
- La placer dans un récipient à fermeture hermétique (éviter le plastique) et verser 2 verres d’eau bouillante (400 ml)
- Fermer le récipient et laisser infuser 15 minutes
- Filtrer
- Adoucir éventuellement avec du miel de fleurs d’agrumes, de lavande ou d’acacia. Si vous n’appréciez pas le miel, du sirop d’agave, de riz ou d’érable.
- Boire l’infusion 2 fois par jours, ou après les repas, ou bien l’après midi et avant de se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cuisiner-autrement.com
 
Le citron fait des merveilles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crème au citron fait-maison
» le fromage fait maison
» Les bienfaits du Citron
» Jus de citron à jeun le matin
» Ma puce ne fait pipi que dans sa couche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Le Bio, la Vie :: LA SANTE :: SANTE ! :: MALADIES/THERAPIES naturelles-
Sauter vers: