Charte  AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pour supprimer la bannière de publicité ci-dessous, imposée par notre hébergeur, vous pouvez télécharger le logiciel libre
adblock

CE FORUM EST DESORMAIS EN ARCHIVE (lecture seule).
MERCI DE VOTRE COMPREHENSION

Partagez | 
 

 A propos des huiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Maya

avatar

Nombre de messages : 1183
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Mar 22 Nov 2005, 9:43 pm

Maya a écrit:
Mais pour la cuisson alors on utilise quoi?

Bon ben je vais rester à mon huile d'olive vu que personne ne me répond.
Revenir en haut Aller en bas
violette

avatar

Féminin Nombre de messages : 7188
Localisation : Tout près de vous
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Mar 22 Nov 2005, 10:11 pm

Pardon Maya, en ce moment j'ai beaucoup beaucoup de travail et j'ai oublié de répondre à ta question.

Je pense que tu as raison d'utiliser ton huile d'olive, en ce qui me concerne, c'est aussi celle que j'utilise. De temps en temps de l'huile de sésame. Elle a des propriétés interessantes aussi.
Pour les crudités, je mélange : huile de colza et huile d'olive, huile de pépin de raisin et des fois je fais un tit extra, j'achète des huiles soit de noix ou de noisette ou d'amande.

Voilà mais pour répondre à ta question : tu utilises l'huile qui te semble la meilleure et en fonction de tes moyens également. En tous cas ce que je conseille, c'est d'utiliser des huiles de première pression à froid et si l'on peut bio, bien sûr ! Et là je vais retourner terminer de faire le repas bio évidemment et végétarien de surcroît.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cuisiner-autrement.com
romy

avatar

Féminin Nombre de messages : 102
Age : 60
Localisation : Côte d'or
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: L'HUILE D'OLIVE....   Jeu 11 Mai 2006, 10:12 am

L'huile d'olive me semble la plus adaptée pour respecter l'équilibre des acides gras : OMEGA 3, OMEGA 6 et OMEGA 9.

Dans notre alimentation, oui, nous consommons trop d'OMEGA 6, il faut rééquilibrer en consommant des OMEGA 3 mais sans trop d'excès sur ces derniers, non plus.
Puis il reste les OMEGA 9 : HUILE D'OLIVE par exemple....

L'huile de tournesol, très employée, nous fait consommer trop d'OMEGA 6, évidemment, chacun doit faire ses calculs.....

BIZZ.......
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amours-bio.com
violette

avatar

Féminin Nombre de messages : 7188
Localisation : Tout près de vous
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Jeu 11 Mai 2006, 10:52 am

C'est vrai ça Romyrose, faut faire le juste calcul, ensuite tout devient une question d'habitude et on fait ça sans y penser. L'huile de tournesol, je ne l'emploie que de temps en temps pour changer un peu drunken

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cuisiner-autrement.com
Mad

avatar

Féminin Nombre de messages : 1615
Age : 32
Localisation : Haut-Beaujolais
Date d'inscription : 01/11/2005

MessageSujet: Re: L'HUILE D'OLIVE....   Jeu 11 Mai 2006, 7:57 pm

ROMYROSE a écrit:
L'huile d'olive me semble la plus adaptée pour respecter l'équilibre des acides gras : OMEGA 3, OMEGA 6 et OMEGA 9.

Dans notre alimentation, oui, nous consommons trop d'OMEGA 6, il faut rééquilibrer en consommant des OMEGA 3 mais sans trop d'excès sur ces derniers, non plus.
Puis il reste les OMEGA 9 : HUILE D'OLIVE par exemple....

L'huile de tournesol, très employée, nous fait consommer trop d'OMEGA 6, évidemment, chacun doit faire ses calculs.....

BIZZ.......
d'après les savants conseils de Monsieur Bons Tyuaux, l'idéal lors de l'assaisonnement pour avoir le meilleur équilibre omega 3 / 6 est de mêler huile d'olive et huile de sésame... heu... c'était bien l'huile de sésame, hein Violette, qu'on a mis avec l'huile d'olive dans la salade végétarienne? et est-ce que c'était bien l'huile d'olive?

rhâââ, Vio, j'ai oublié mon cerveau à Pau, tu pourras me le renvoyer?
Revenir en haut Aller en bas
http://laforetceltique.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A propos des huiles   Jeu 11 Mai 2006, 9:23 pm

Ben j'suis pas sure qu'elle ait mis de l'huile de sésame avec l'huile d'olive, c'est plutôt de l'huile de noix.

On est à la recherche de ton cerveau mais je crois qu'il est bien planqué

Va falloir venir le chercher :mdr1:
Revenir en haut Aller en bas
Sel

avatar

Masculin Nombre de messages : 563
Age : 60
Localisation : Meuse
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Jeu 11 Mai 2006, 11:55 pm

Tiens, il me semblait que c'était de l'huile de colza avec l'huile d'olive !
Bon ben je sens que des heures de colle vont tomber !
Va falloir que madame Sel épluche bien son bouquin sur les huiles ! study
Revenir en haut Aller en bas
http://marlac.free.fr
violette

avatar

Féminin Nombre de messages : 7188
Localisation : Tout près de vous
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Ven 12 Mai 2006, 12:56 am

Ben alors à quoi ça sert que l'on se décarcasse

M'enfin, je sens qu'il va falloir recommencer les cours très rapidement car les cerveaux étaient un peu embués...

L'équilibre parfait, c'est huile de colza et olive Mad Le cerveau, je le garde et tu viens le chercher :houhou4: Mais j'ai parlé d'huile de sésame pour les crepounettes

Babe a raison, j'ai mis de l'huile de noix.

Mais je vois que Monsieur Sel est le seul qui a retenu la leçon Je savais qu'il était un bon reporter

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cuisiner-autrement.com
violette

avatar

Féminin Nombre de messages : 7188
Localisation : Tout près de vous
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Sam 22 Sep 2007, 4:42 pm

Connaissez vous cet ouvrage ?



C'est un livre écrit par le Docteur Curtay sur le régime des centenaires de l'île d'Okinawa à découvrir et à parcourir pour en apprendre un peu plus sur des tas de sujets relatifs à l'alimentation saine. J'ai appris beaucoup de choses avec lui quand il venait au magasin et il me semblait utile de vous retransmettre ce qu'il a écrit sur les huiles et corps gras...

HUILES ET CORPS GRAS


On n’utilise ni beurre, ni margarine à Okinawa, seulement des huiles, en particulier, de l’huile de colza. Celle-ci contient très peu d’acides gras saturés et oméga 6 qui présentent des inconvénients pour la santé. Elle contient, en revanche, beaucoup d’acides gras mono-insaturés comme l’acide oléique (retrouvé dans l’huile d’olive) et un peu d’acide alphalinolénique, un acide gras oméga 3 dont les apports sont cruellement insuffisants dans nos pays.
La synthèse des études menées depuis des dizaines d’années aboutit à la conclusion suivante : en gros, nous aurions intérêt à nous limiter à l’huile d’olive pour cuire (sans la faire fumer), et à l’huile de colza pour assaisonner (hormis les premières années d’entrée dans le programme, un apport plus important en acides gras oméga 3 étant alors nécessaire pour corriger le passif accumulé.

Ce qu’il y a à gagner :

Les nutritionnistes se plaignent, avec raison, depuis des dizaines d’années, d’un apport excessif en graisses saturées (beurre, fromage, viandes et charcuteries grasses, produits tout préparés, fritures, huile d’arachide, de palme, etc…).

Ces graisses saturées augmentent les risques de surpoids, de pathologies cardiovasculaires et d’inflammation. On a cherché à réduire leurs apports en poussant les huiles riches en acides gras polyinsaturés de type oméga 6, comme les huiles de tournesol, maïs ou pépin de raisin. Mais les oméga 6 en excès (ce qui est largement le cas dans nos pays où l’on enregistre des apports quarante fois supérieurs en oméga 6 qu’en oméga 3 alors qu’ils ne devraient l’être que 5 fois !) contribuent à aggraver la carence généralisée en acides gras oméga 3 ainsi qu’en antioxydants, deux ingrédients fondamentaux de la forme, d’un vieillissement réussi et de la prévention de la maladie. Les oméga 6 sont aussi de puissants promoteurs de cancers, en particulier du sein.

L’huile d’olive, huile méditerranéenne par excellence est pauvre en graisses saturées et oméga 6, car elle est très riche en acides gras mono-insaturés. Les acides gras mono-insaturés n’ont pas de propriétés spécialement intéressantes pour la santé. Leur avantage majeur est de ne pas avoir les inconvénients des acides gras saturés et oméga 6. Ils ont en outre deux autres atouts. Ils résistent à la chaleur et peuvent donc être utilisés pour cuire (à condition de ne pas faire fumer l’huile, auquel cas elle se détériore très vite, idéalement en minimisant les températures et les durées de cuisson).
Et ils sont associés dans l’huile d’olive à des puissants antioxydants de type flavonoïdes, en particulier l’hydroxytyrosol. C’est à ce composant que l’on doit la majeure partie des effets bénéfiques de l’huile d’olive, et non pas, comme on l’a longtemps cru, aux acides gras mono-insaturés.
L’huile de colza a une composition très proche de celle de l’huile d’olive, mais contrairement à celle-ci, elle contient un peu d’acides gras oméga 3 (en moyenne 9%). Cette différence est essentielle, car cela implique qu’elle ne doit pas être cuite –en effet, les acides gras oméga 3, les plus insaturés, ne supportent pas les agressions thermiques (malgré ce qui est marqué sur les étiquettes) – elle est une source de ces acides gras protecteurs qui nous manquent le plus.

Les acides gras oméga 3, de par leur très grande flexibilité, présentent un nombre considérable d’intérêts :

- Ils augmentent l’énergie en étant facilement brûlés, en permettant aux globules rouges de se faufiler aisément dans les capillaires pour livrer l’oxygène nécessaire pour la combustion des calories, en accélérant les réactions qui mènent à la production de la pile moléculaire qui nous permet de fonctionner, l’ATP (ceci est valable pour les systèmes musculaires, cérébral, immunitaire, de réparation des tissus, etc…)
- Ils réduisent donc, à l’inverse des acides gras saturés, le risque de surpoids
- Ils optimisent la communication entre les cellules et les tissus, par exemple entre deux neurones, de même que l’expression des gênes, ce qui améliore le fonctionnement de l’ensemble des capacités comme la fertilité, la mémoire, l’humeur…
- Ils ont plusieurs mécanismes cardio-protecteurs : réducteurs des graisses circulantes (triglycérides), dilatateurs des vaisseaux, réducteurs de l’activité des plaquettes et donc du risque de caillots capables de boucher les artères du cœur ou du cerveau, ou les veines (phlébites et risques d’embolie), antiagrégants plaquettaires, anti-inflammatoires – au point que l’on peut considérer qu’ils sont un « médicament » incontournable des maladies cardiovasculaires, même une fois qu’elles sont sévères (comme l’ont montré Michel de Lorgesil et Serge Renaud, ils réduisent de trois quart les risques de récidive et d’infractus)
- Ils sont antiallergiques et anti-inflammatoires, or l’inflammation est maintenant reconnue comme un facteur majeur de complication du surpoids (syndrome métabolique et diabète), d’évolution des pathologies cardiovasculaires, ainsi que de nombre de maladies allergiques, inflammatoires ou auto-immunes, dermatologiques, rhumatologiques, ophtalmologiques, digestives, pulmonaires
- Ils sensibilisent les virus et les bactéries aux attaques du système immunitaire
- Ils ont des effets antiprolifératifs et anti métastasiques dans de nombreux types de tumeurs, et sensibilisent les cellules cancéreuses aux traitements de chimio – et de radiothérapie.
Autres sources d’acides gras oméga 3 : les poissons gras, les fruits de la mer, le soja, les végétaux verts (en particulier épinards et mâche, plus communs que le pourpier des Crétois, par ailleurs riche en oxalates), les escargots…

Si l’on consomme deux cuillères à soupe d’huile de colza et trois poissons gras par semaine, on obtient la quantité optimale d’oméga 3. En revanche, étant donné l’état actuel de carence ubiquitaire dans la population, un tel apport ne permet pas de rattraper le passif accumulé et de corriger la composition altérée des lipides présents dans le sang circulant, le tissus adipeux et les membranes des cellules. Cela implique donc de prendre des quantités plus élevées pendant environ dix huit mois, et de recourir à des huiles plus dosées (éventuellement à des capsules).

Quand, comment ?

Utiliser comme huile d’assaisonnement une huile particulièrement riche en oméga 3. L’huile doit être bio, de première pression à froid, en bouteille de verre opaque ou en bidon métallique, jamais dans du plastique. Ne jamais la cuire, et toujours la conserver au réfrigérateur. Quantités optimales : 2 cuillères à soupe par jour, à mettre dans les sauces de salade, crudités, sur les légumes, poissons, dans les soupes, (une fois servies dans l’assiette), etc…

On peut réduire les apports après dix huit mois si d’autres sources d’oméga 3 sont consommées (poissons gras en particulier). Il est préférable de réduire aussi les apports dans des situations où des saignements sont possibles (troisième trimestre de la grossesse, avant une opération, en cas de maladie hémorragique) et en cas de psychose (ils sont alors trop dynamisants).

Pour la cuisson, utiliser l’huile d’olive, sans la faire fumer, en minimisant les intensités et durées de cuisson (plus l’huile est cuite, plus les antioxydants disparaissent).

L’huile d’olive est quasiment toujours présentée en bouteille de verre (ne pas accepter les emballages plastiques). L’huile d’olive vierge, non filtrée, est la plus riche en antioxydants. Le goût de l’huile d’olive ne convient pas à tous les plats. On en trouve qui ont des goûts très peu marqués. Par contre, il existe de nombreux crus aux goûts prononcés que l’on peut explorer (ces huiles particulières devraient être intégrées comme « parfum » de sauces à froid, plutôt que cuites, ce serait dommage).

De plus en plus de restaurants proposent une nappe d’huile d’olive pour tremper le pain. Si l’on tient à tartiner une fine couche de beurre peut être acceptable dans le cadre d’un équilibre général des apports en graisses. Attention, nombre de margarines ne sont pas bien formulées : soit elles contiennent des acides gras saturés (souvent des huiles de palme ou palmiste), soit des acides gras oméga 6 en excès (tournesol en général) et, dans ce cas, le processus de fabrication apporte des acides gras trans qui sont plus nocifs que les graisses saturées. Les margarines les plus recommandables sont fabriquées à partir d’huile d’olive et de colza et garanties pauvres en acides gras trans. On peut aussi très avantageusement utiliser des pâtes à base de tofu ou des purées d’oléagineux (noisettes, amandes, noix de cajou…) pour tartiner.

Se méfier du fait que la quasi-totalité des produits agroalimentaires tout préparés utilisent des graisses saturées, oméga 6 et trans.

Les inconvénients :

Pour lutter contre l’excès de graisses saturées présentes dans l’huile d’arachide, et le beurre, on a poussé les huiles de tournesol, maïs, pépin de raisin, et les margarines dérivées. Ces mêmes huiles ont été utilisées massivement dans la plupart des produits agroalimentaires. Or, elles sont très riches en acides gras oméga 3. Par ailleurs, la plupart des margarines, de par le procédé industriel d’hydrogénation qui permet de passer d’une huile végétale liquide à une margarine solide, engendrent la formation d’acides gras non physiologiques, les acides gras trans, aux effets néfastes plus importants que les acides gras saturés. Certaines margarines qui mettent en valeur leur pauvreté en acides gras trans sont par ailleurs mal formulées et trop riches, soit en graisses oméga 6 soit en graisses saturées.

Pour améliorer la composition lipidique de notre organisme – graisses circulantes dans le sang, graisses de tissus adipeux, lipides qui forment les membranes de nos quelques 100 000 milliards de cellules – il est grand temps de remplacer nos huiles d’assaisonnement par les huiles de colza ou encore plus riches en oméga 3, et d’utiliser des margarines à base d’huile d’olive et/ou de colza, ou des pâtes à tartiner à base de tofu ou d’oléagineux (purées de noisettes…).

Sans cela, la lutte contre le surpoids, les pathologies cardiovasculaires, l’inflammation et certains cancers, ne saurait être gagnée.

Progression

Quelques autres huiles, même si leur composition ne correspond pas aux recommandations, contiennent des ingrédients intéressants. C’est le cas des huiles d’onagre et de bourrache, riches en acide gamma linolénique, important pour les membranes des cellules, y compris les neurones (synapses), élément majeur de la souplesse de la peau, précurseur de facteurs anti-inflammatoires et cardio-protecteurs (une famille de prostaglandines cousine de celle qui est issue des acides gras oméga 3). Si l’on prend de manière prolongée beaucoup d’oméga 3, on peut finir par déséquilibrer le côté oméga 6, et il est alors important d’inclure l’huile d’onagre.

L’huile de sésame est aussi intéressante, non pas pour sa composition en acides gras, mais parce qu’elle contient du sésaminol, un antioxydant qui a été pointé par de nouvelles études comme protecteur dans les processus de détérioration cérébrale qui mènent à la maladie d’Alzheimer. Par ailleurs, le sésaminol a un effet positif sur les taux circulants d’un antioxydant qui est en quantité beaucoup trop faible chez la plupart d’entre nous, le gamma-tocophérol (une forme particulière de vitamine E). Or le gamma-tocophérol est l’un des seuls antioxydants naturellement présents dans l’organisme capable de neutraliser le peroxynitrite, un des radicaux libres les plus dangereux (il sévit en particulier dans tout ce qui est inflammatoire et l’athérome qui, en fait, est une atteinte inflammatoire des artères).
On conseillera par ailleurs d’éviter les formes de vitamine E synthétiques dans les compléments, qui ont un effet négatif sur le gamma-tocophérol, et d’augmenter les apports alimentaires et complémentaires riches en flavonoïdes capables de s’opposer au peroxynitrite.

Les huiles et corps gras


Cuire avec de l’huile d’olive sans la faire fumer.
Les premières années (il parle ici de son programme global pour mieux vivre), assaisonner avec une huile riche en oméga 3 (2 c à s par jour). On peut ensuite réduire les doses ou utiliser l’huile de colza (à ne pas cuire).
N’acheter que des huiles bio, en bouteilles de verre.
Remplacer le beurre par des margarines aux huiles d’olive et de colza, des pâtes à tartiner…


Jean Paul Curtay, membre de l'Académie des Sciences de New York, est l'un des leaders mondiaux de la Nutrithérapie. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont, avec Thierry Souccar, le best seller Le programme de longue vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cuisiner-autrement.com
crassula

avatar

Féminin Nombre de messages : 386
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Dim 23 Sep 2007, 11:35 pm

Coucou Violette,

Je ne connaissais pas ce livre mais avait déjà entendu parler du régime Okinawa :daccord:

A la maison, cela fait longtemps que j'utilise l'huile de colza pour l'assaisonnement et l'huile d'olive pour cuire, apparemment je fais bien :top: , je les prends bio évidemment
Revenir en haut Aller en bas
violette

avatar

Féminin Nombre de messages : 7188
Localisation : Tout près de vous
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Lun 24 Sep 2007, 7:06 pm

Quand je viens à Paris, je t'amène le livre Crassula : y'a des tas d'infos très intéressantes :top:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cuisiner-autrement.com
crassula

avatar

Féminin Nombre de messages : 386
Age : 50
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Lun 24 Sep 2007, 11:09 pm

Merci d'avance Violette :top: j'attends ce jour avec impatience I love you

Comme ça je le ferai lire à Hervé, il comprendra peut-être pourquoi j'achète de l'huile d'olive bio alors que lui préfère celle de Leader.....
Revenir en haut Aller en bas
L'étourdie



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: une petite colle ...de conservation   Mar 25 Sep 2007, 10:21 pm

C'est un post très intéressant et m^me si l'on sait déjà, une bonne petite révision c'est tout bon. Merci Violette.

Je vous pose une petite colle dont je n'ai évidemment pas la réponse, mais je suis très très très intéressée par la solution ou vos solutions personnelles.

Je me sers essentiellement depuis des années de l'huile d'olive et de colza mais également de l'huile d'argan, de chanvre, de cameline.... huiles à conserver au froid après ouverture et à utilisation rapide pour cause de rancissement rapide.

Qu'est-ce qui retarderait la détérioration de ces huiles ?

1. Le vide d'air dans les bouteilles. J'ai des bouchons faisant le vide d'air mais ils ne s'adaptent pas aux petites bouteilles de 25 cl de ces huiles.
Donc il faudrait transférer le contenu dans des bouteilles plus grandes qui ont les goulots moins larges (c'est bizarre, mais c'est comme ça) pour que les bouchons "à vide d'air" puissent remplir leur fonction !!!
Pas pratique.

2. Là c'est ma question.
Ces huiles ne se conservent pas parce qu'elles manquent de Vitamine E. Alors j'ai acheté un petit flacon de gélules de vitamine E naturelle (of course) à 400 UI.

D'après vous combien faudrait-il mettre de gélules (en les ouvrant pour libérer l'intérieur) pour une meilleure conservation des petites bouteilles de 25 cl de ces huiles ? (tout en conservant ces huiles dans le réfrigérateur).

A vous !

L'étourdie.
Revenir en haut Aller en bas
cerise
Admin


Féminin Nombre de messages : 4192
Age : 53
Localisation : Provence
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Mar 25 Sep 2007, 10:46 pm

cheers Ravie de te retrouver chère étourdie sunny
là pour une colle c'en est une Wink
je ne me suis jamais posée le pb, ne consommant que de l'huile d'olive qui n'a pas le temps de rancir.
ah si de temps en temps je prends de l'huile de noix, mais en 500ml que je conserve au frais.
j'ai déjà perdu des huiles autres en les laissant traîner tout simplement parce que ni moi ni mon entourage ne les aimions, et comme nous n'aimons pas nous forcer, même s'il paraît que c'est bon pour la santé, on n'en achète plus.
en cosméto
la vitamine E c'est plutôt pour conserver les huiles à usage cosmétique non ?
en alimentaire je ne peux te répondre.
je passe le relais aux spécialistes
cheers
Revenir en haut Aller en bas
violette

avatar

Féminin Nombre de messages : 7188
Localisation : Tout près de vous
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Mer 26 Sep 2007, 9:27 am

Coucou bonjour tout le monde...

Je passe vite fait ce matin, je pars à un rendez vous pour la journée !

Je reviens ce soir pour essayer de répondre à cette question :daccord:

Bonne journée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cuisiner-autrement.com
L'étourdie



Nombre de messages : 126
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Mer 26 Sep 2007, 10:34 pm

Violette : prends ton temps pour la réponse : rien ne presse cela fait presque 50 ans que je me pose cette colle ! J'espère que ton rendez-vous t'as donné satisfaction.

Cerise : bonjour, moi je t'ai régulièrement lue donc je n'ai pas l'impression de te "retrouver", juste le plaisir de continuer à te lire.

J'utilise les huiles : argan, chanvre aussi bien en cosméto qu'en alimentation. Pour l'argan j'achète la nature donc sans parfum de "noisettes gruillées".

Pour l'alimentaire je ne les utilise jamais seules, j'en mets un chouillat dans un mélange d'huiles d'olive-colza. Mais je suis comme toi, si je n'aime pas je ne mange pas, faut quand même que les repas soient du plaisir ! (ex : l'aspect du tofu me dégoûte, ce qui se vend en paquet comme tu beurre : j'ai l'impression que c'est tout gélatineux en plus de ressembler au beurre : je n'aime pas le beurre ! et je crois que cette patée m'écoeurerait profondément !).

A bientôt...

L'étourdie
Revenir en haut Aller en bas
lumi

avatar

Féminin Nombre de messages : 293
Age : 33
Localisation : 66
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Jeu 13 Nov 2008, 6:30 pm

quelles sont les huiles a conserver au froid en fait?
sinon je me demandais pour l'huile d'olive que j'achète au magasin bio, je change souvent de marque mais c'est toujours écrit "extraite à froid" et pas "premiere pression a froid", est-ce que c'est la meme chose?
ou ça a pu etre chauffé une premiere fois puis ensuite extrait à froid?? confused
il me semble en avoir vu une bouteille de "premiere pression a froid" mais c'était beaucoup plus cher que celle que je prends (qui est déjà pas donnée Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Claire

avatar

Féminin Nombre de messages : 1528
Localisation : France
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Jeu 13 Nov 2008, 6:39 pm

Heu scratch pour l'huile d'olive, il faut de la vierge extra, premiere pression a froid. Mais alors extraite à froid et premiere pression a froid... je dirai que c'est pas pareil, mais suis loin d'en etre sure No
L'huile est peut etre extraite à froid, mais c'est pas la premiere pression, donc ce n'est peut etre pas la même qualité. Franchement, c'est à vérifier.

Je sais que les bonnes huiles sont conditionnées en bouteilles foncées pour que la conservation soit optimale. Il faut les laisser à l'abri de la lumiere également.

Je m'étais faite avoir une fois par une huile d'olive AB en supermarché, je ne m'étais apercu qu'apres que ce n'était justement pas de la 1ere pression a froid et elle était effectivement moins chere que les autres Embarassed

Je suis bien curieuse de savoir maintenant la différence entre les deux termes !
Revenir en haut Aller en bas
cerise
Admin


Féminin Nombre de messages : 4192
Age : 53
Localisation : Provence
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Jeu 13 Nov 2008, 7:10 pm

pour l'huile d'olive j'avais fait une recherche au moment du changement de règlementation - et donc d'appellation- sur un autre forum mais il a disparu Sad
heureusement je me souviens que sur le site de l'huilerie EMILE NOËL proposait un très bon résumé , le revoici :
Citation :

source : http://www.emilenoel.com/images/actualites/1108390536_677650.doc
Nouvelle désignation des huiles d’Olives

A partir de novembre 2004, un nouveau changement va concerner l’appelation des huiles d’olives et leurs mentions organoleptiques.
Ces mentions devront être basées sur des résultats d’analyses sensorielles prévues par le règlement européen.
Ne pourront être utilisés, uniquement, les termes appartenant à une liste validée par des professionnels. Dans cette liste, DOUCE et INTENSE ne figurent pas. C’est pourquoi ces caractéristiques n’apparaîtront plus sur les prochaines étiquettes. En effet :

Huile d’Olive vierge extra biologique «DOUCE» sera remplacée par :
Huile d’Olive Vierge Extra biologique
Huile d’Olive vierge extra biologique «INTENSE» sera remplacée par :
Huile d’Olive Fruité Vert biologique
Huile d’Olive vierge extra biologique «FRUITEE» reste inchangée.

RAPPEL
Depuis le 01.11.03, une nouvelle réglementation concernant l’étiquetage des huiles d’olive a été mise en place conformément au règlement CE n° 1019 du 13.06.92 relatif aux normes de commercialisation des huiles d’olive. Il s’agit donc d’une directive Européenne qui s’applique donc à toutes les huiles d’olive vendues dans la communauté Européenne. Cette nouvelle réglementation stipule les modifications suivantes sur nos étiquettes.

Nouvelle mention obligatoire

La dénomination suivante devra être apposée sur les étiquettes :
«  Huile d’olive de catégorie supérieure obtenue directement des olives et uniquement par des procédés mécaniques ».

Modification de la mention « première pression à froid »

Cette mention est remplacée par la dénomination :

« Extraction à froid » ou « Extrait à froid »


Dénomination « Huile d’olive vierge extra »

Désormais, une huile ayant la caractéristique « Vierge Extra » devra avoir une acidité inférieure ou égale à 0.8°. Auparavant, cette acidité était inférieure à 1°.

Représentation graphique de l’olivier ou de l’olive

Toute représentation graphique de l’olive ou de l’olivier n’est possible que si le mélange d’huiles végétales contient plus de 50% d’huile d’olive.
Cette réglementation va donc s’appliquer aux mélanges d’huiles que nous commercialisons, à savoir : Colza/Olive (60% Colza et 40% Olive).

Huilerie Emile NOEL S.A.S

le terme "froid" étant relatif :
source wikipedia

Citation :
Pour les huiles de grande qualité, le malaxage se déroule à froid ou bien en réchauffant modérément la pâte d'huile jusqu'à une température de 27 à 28 °C. Un rendement supérieur peut être obtenu en réchauffant la pâte jusqu'à 29-30 °C, mais il est déconseillé de dépasser les 30 °C. Le règlement de l'Union européenne n° 1019 de 2002 n'autorise de placer sur les étiquettes la mention à froid (en référence aux processus d'extraction) que si l'ensemble des opérations nécessaires à l'extraction s'est déroulé à une température inférieure ou égale à 27 °C.

pour répondre à la 1ere question de lumi, je ne conserve que l'huile de noix au réfrigérateur, il faut dire que c'est la seule que je consomme avec l'huile d'olive
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Claire

avatar

Féminin Nombre de messages : 1528
Localisation : France
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Jeu 13 Nov 2008, 7:15 pm

Ah super Cerise cheers
Revenir en haut Aller en bas
lumi

avatar

Féminin Nombre de messages : 293
Age : 33
Localisation : 66
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: A propos des huiles   Jeu 13 Nov 2008, 7:45 pm

merci Cerise! :top:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A propos des huiles   

Revenir en haut Aller en bas
 
A propos des huiles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les huiles essentielles pour toute la famille
» humidificateur, diffuseur : quelles huiles essentielles ?
» Huiles essentielles et allaitement
» huiles essentielles pour enfant de moins de 3 ans ?
» huiles essentielles et repulsif anti moustique ... voyage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Le Bio, la Vie :: LA CUISINE SANTE SANGLUCAVIANNE (SANs GLUten-CAséine-VIANde) :: LES INGREDIENTS :: LIQUIDES-
Sauter vers: