Charte  AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pour supprimer la bannière de publicité ci-dessous, imposée par notre hébergeur, vous pouvez télécharger le logiciel libre
adblock

CE FORUM EST DESORMAIS EN ARCHIVE (lecture seule).
MERCI DE VOTRE COMPREHENSION

Partagez | 
 

 Le lait de jument

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
violette

avatar

Féminin Nombre de messages : 7188
Localisation : Tout près de vous
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Le lait de jument   Lun 13 Aoû 2007, 3:32 pm

LE LAIT DE JUMENT


Remède, aliment ou cosmétique ? Produit préventif ou curatif ? Après une éclipse d'un quart de siècle, le lait de jument refait surface.

Dans le Bitcherland, en plein coeur du parc naturel régional des Vosges, paissent une centaine de Haflingers, fringants petits chevaux alezans. Ce sont les juments du domaine de la Voie lactée, premier lactarium français de lait de jument bio.

En fondant il y a onze ans une ferme et un laboratoire, William Le Petit et sa fille Dominique renouaient avec une tradition ancienne.
Au XIXe siècle, on faisait appel au lait de jument comme lait de substitution au lait maternel. Très digeste, il soignait aussi les adultes qui souffraient de cirrhoses, d'ulcères de l'estomac, de gastralgies, d'entéralgies chroniques, de constipation, d'affections diverses de la vésicule biliaire et du pancréas.
En 1893, un certain Dr Lavocat rapporte d'excellents résultats obtenus dans les diarrhées rebelles.
On le conseillait dans les cas de tuberculose, de coqueluche, de bronchite chronique et d'asthme. Vestiges de cette pratique, les laits d'ânesse et de jument étaient encore donnés aux nouveau-nés de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul (Paris) et dans des maternités (Libourne, Le Mans...) jusqu'au milieu des années cinquante.
Mais c'est après la Seconde Guerre mondiale, dans le nord et le centre de l'Europe, que cette pratique renaît.
Son efficacité était réputée contre les épidémies de grippe intestinale des tout-petits.
L'université de Charlottenbourg, à Berlin, le recommandait chez les prématurés.
En Russie, plusieurs études scientifiques récentes (1982 et 1985) en montrent l'intérêt. C'est donc logiquement par l'est que nous revint le lait de jument...
Deux rencontres déterminèrent William Le Petit à se lancer dans l'aventure :
En 1970, il visite en Forêt-Noire la jumenterie du Dr Storch, vétérinaire allemand qui avait découvert l'utilisation du lait de jument pendant la guerre dans le Kazakhstan (ex-URSS).
Il se rend peu après dans le Caucase pour visiter une jumenterie productrice de lait destinée aux sanatoriums.
Dans les deux cas, ses interlocuteurs étaient des personnes âgées pétillantes de santé qui affirmaient tenir leur forme d'une consommation quotidienne de ce lait.
Aussi William Le Petit décide-t-il de démarrer l'aventure de la Voie lactée... Très vite, la clientèle, de plus en plus nombreuse, se fidélise et un certain nombre de médecins intègrent le lait de jument dans leur traitement. Il est encore trop tôt pour en tirer les conclusions, mais des études sont en cours tant du côté du CNRS que de l'Inra et de l'Inserm.

Lait de jument et lait humain

Ce qui frappe en tout premier lieu, c'est la profonde affinité du lait de jument avec le lait humain. Le cheval et l'homme sont des monogastriques, leur l'appareil digestif est beaucoup moins développé que celui des ruminants (bovins, caprins, ovins...) qui, eux, ont une double digestion qui oxyde les acides gras polyinsaturés et les vitamines D.
Chez la jument, la digestion restitue les acides gras non saturés et les vitamines du fourrage et de l'herbe qui en sont riches. Autre cousinage, le lait humain et celui de la jument sont pauvres en caséines et riches en albumines, protéines qui lui assurent une grande stabilité et digestibilité. La teneur en protéines, plus faible que chez les ruminants, est équivalente à celle du lait humain. On retrouve la même ressemblance pour les glucides (le lactose contenu dans les deux laits se situe entre 55 et 65 % de la matière sèche totale) et pour les sels minéraux (5 %). S'il n'y a pas de différence quantitative entre ces deux laits en ce qui concerne les vitamines, le lait de jument se distingue par un taux important de vitamine C. Cette analyse de la composition physico-chimique du lait de jument explique ses indications traditionnelles (1).

Un produit digeste

Le lait de jument est une solution colloïdale parfaite, c'est-à-dire un
mélange très stable de substances en solution ou en suspension qui ne coagule pas (et qui ne forme pas de crème comme le lait).

Il se conserve bien et il est d'autant plus digeste que sa caséine est formée de grosses cellules facilement attaquées par les enzymes digestives. Sa faible teneur en protéines (20 à 30 %) le rend intéressant pour les enfants de moins de 4 ans qui présentent des troubles prolongés du sommeil à cause de leur foie encore immature. Les reins des nourrissons profitent également de son faible taux en protéines et de ses sels minéraux.
Le cru du Bitcherland est particulièrement riche en fer. Pour le Dr Sergi Rollan (1), les protéines du lait de jument sont peu allergènes. Cela est dû à la faiblesse de sa teneur en caséine et en bêta-lactoglobuline, une protéine qui est surtout abondante chez les ruminants.
En revanche, le lait de jument est riche en alpha-lactalbumine, une protéine qui joue un rôle essentiel dans l'assimilation du lactose et qui améliore la multiplication cellulaire. Elle est riche en cystine, un acide aminé qui agit au niveau du foie (favorisant la détoxification) et qui ralentit le vieillissement cellulaire.
On explique ainsi ses effets cicatrisants et protecteurs de la peau (psoriasis) et son action dans certaines maladies bronchiques (asthme).
Un autre acide aminé qui le compose joue un rôle essentiel dans la migraine. Utilisé comme adjuvant dans les symptômes migraineux, le lait de jument aurait donné de bons résultats tant sur la crise elle-même que sur l'espacement des crises. La carence en sérotonine peut aussi avoir pour effet une augmentation de l'appétit, voire une boulimie de sucre. La prise de lait de jument corrigerait ce déséquilibre en régulant le métabolisme des hydrates de carbone.
Et bien d¹autres propriétés...

Avec le lysosyme, dont le lait de jument est deux fois plus riche que le lait humain (le lait de vache n'en possède que des traces), nous sommes en présence d'une enzyme qui est un agent anti-microbien puissant (antibactérien et antiviral).
Cela explique les effets constatés du lait de jument sur les aphtes, les infections rhinopharyngées, les rhumes à écoulement et même la coqueluche. Pour son action de stimulation des défenses immunitaires, il pourrait être utilisé comme adjuvant avant vaccination, pendant une antibiothérapie et dans tous les cas de faiblesse des défenses (personnes âgées...). Le lait de jument permet aussi de diminuer la dose d'insuline et a eu pour résultat un meilleur indice de glycémie.
Chez des personnes âgées, on a constaté une meilleure tolérance au lait et une amélioration spectaculaire des symptômes de l'ostéoporose. Le lactose du lait de jument augmente aussi l'absorption dans l'intestin du calcium présent dans ce lait sous forme colloïdale.
Les tout-petits comme les personnes âgées profitent le plus de cet apport. Ainsi, dans certaines région d'Asie centrale, le lait de jument est systématiquement donné à l'enfant en période de croissance ainsi qu'aux vieillards.
La matière grasse, enfin, apporte également ses bienfaits au métabolisme. Elle contient une forte proportion d'acides gras polyinsaturés dans une forme directement assimilable (car non oxydée).
On connaît bien aujourd'hui le rôle des acides gras essentiels (acides linoléiques et linoléniques) dans la formation du cerveau et des cellules nerveuses et en tant que précurseurs des prostaglandines, ces aliments énergétiques de nos cellules.
Agissant ainsi au coeur du métabolisme, ce lait doit être de qualité. Naturellement, le lait de jument n'est presque jamais porteur de germes pathogènes comme Salmonella ou Listeria.
Après les trois premiers mois de tétée, une partie du lait de la jument est prélevée cinq fois par jour. Ce lait légèrement bleuâtre au goût de coco et de noisette est congelé à très basse température ou lyophilisé immédiatement après la collecte. Il est ensuite conditionné sous la forme d'étuis de 125 et 250 ml de lait cryoprécipité, de gélules ou capsules de lait lyophilisé. Obtenu dans des conditions optimales, cet élixir précieux a un coût ­ de l'ordre de 150 F le litre ­ à comparer au prix du lait maternel (facturé 450 F le litre par les lactariums) ! Une paille pour un remède et un adjuvant nutritionnel qui semble être un bon antidote aux carences de l'alimentation moderne...

Roland Hatzenberger

(1) Nous nous fondons sur le travail effectué par le conseiller scientifique de la Voie lactée, le Dr Sergi Rollan, pharmacien, biologiste et nutritionniste.

La vigilance s'impose

S'il existe des gélules de lait atomisé, notre préférence va aux petits producteurs de lait frais ou surgelé qui ont leur réseau de distribution de proximité ou qui tiennent un stand saisonnier sur un marché. Certains d'entre eux conditionnent aussi leur lait sous différentes formes (surgelé, lyophilisé, savon, produits de beauté) et sous différentes marques : Equi-Libre en Seine-et-Marne, Jumentiel à Cherbourg, Equi-Pic dans les Pyrénées, la laiterie du haras de Haflinger de Bourgogne (près d'Arnay-le-Duc), Jum-Vital en Moselle. Jum-Vital est la marque du domaine de la Voie lactée (Eschwiller, 57720 Vollmunster. Tél. : 03 87 96 77 37). On peut aussi se procurer du lait de jument produit par la ferme des Minismes certifiée « qualité France » à : Synphonat, BP 25, 31380 Montatruc.


J'ai la chance d'avoir un producteur de lait de juments près de chez nous 🔝


Source : http://www.medecines-douces.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cuisiner-autrement.com
coconut

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 59
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Ca m'intéresse car je souffre de l'estomac   Lun 13 Aoû 2007, 6:10 pm

Merci Violette pour tes recherches ;

Je pense que j'en consommerai de temps en temps ; je verrais si j'en trouve par ici ; je souffre pas mal de l'estomac, ayant consommé beaucoup d'anti-inflammatoires avant mon opération (hernie discale), j'ai une très mauvaise digestion ; c'est pour cette raison que je me suis tournée vers la méthode Seignalet.

J'ai acheté le livre ce matin ; je vais voir s'il en parle...

Ca me paraît bien mais en cure peut-être, pas tous les jours ; de plus, ça ne doit pas être donné !

Bonne idée que mettre cet article sur ton Forum.

A bientôt
Coconut
Revenir en haut Aller en bas
violette

avatar

Féminin Nombre de messages : 7188
Localisation : Tout près de vous
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Mar 14 Aoû 2007, 1:58 pm

De rien, de rien, c'est une info santé I love you

Voici le lien de la ferme où l'on peut aller près de Pau, c'est magnifique et les propriétaires sont supers 🔝
http://www.ferme-balesta.com/

Le lait de jument est un complément alimentaire très avantageux pour celles et ceux qui ont des soucis intestinaux, il a sa place dans ce forum n'est ce pas sunny

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cuisiner-autrement.com
Minipousse

avatar

Nombre de messages : 832
Localisation : 02
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Mar 14 Aoû 2007, 3:03 pm

Violette, sais-tu ce que deviennent les poulains ?

Je mange encore des fromages parce qu'il m'est difficile de m'en passer (mais plus de lait ni yaourts) mais j'essaie de diminuer ma consommation car de plus en plus, pour moi, LAIT = VEAU (ou CHEVREAU) ENVOYE A L'ABATTOIR et cette idée m'est de plus en plus difficile à accepter...

Je sais que je ne consommerai jamais de lait de jument mais par curiosité, je voulais savoir si tu savais ce que deviennent les poulains...
Revenir en haut Aller en bas
violette

avatar

Féminin Nombre de messages : 7188
Localisation : Tout près de vous
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Mar 14 Aoû 2007, 3:10 pm

scratch scratch scratch Alors là Minipousse, tu me poses une colle, mais je suppose qu'ils doivent grandir et pour les femelles, ils doivent les garder, pour les mâles, je ne vois pas ces gens les vendre pour le mener à l'abattoir, mais quand j'irais, je te promets de poser la question, d'ailleurs j'espère bien pouvoir y aller cette semaine :langue:

Je vois que ta conscience s'ouvre petit à petit Minipousse, faut pas te pourrir la vie avec ça, mais je te comprends tellement :daccord:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cuisiner-autrement.com
Minipousse

avatar

Nombre de messages : 832
Localisation : 02
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Mar 14 Aoû 2007, 3:41 pm

violette a écrit:
Je vois que ta conscience s'ouvre petit à petit Minipousse, faut pas te pourrir la vie avec ça, mais je te comprends tellement :daccord:

J'ai eu un passage où il m'était très difficile de manger à côté ou en face de quelqu'un qui mangeait de la viande : je ne regardais pas on assiette, j'essayais de me concentrer sur la mienne et à vrai dire, je ne pensais qu'à ça à longueur de journée...

Ca m'est passé mais j'essaie d'avancer pas à pas dans une vie avec le moins possible d'exploitation et de souffrance animale (par exemple, j'essaie d'éliminer le cuir, la laine... je continue d'utiliser ce que j'ai mais je n'en n'achète plus)

Tu sais, si les mâles sont utilisés comme chevaux de course, ce n'est pas non plus très glorieux : j'ai lu sur ce sujet des témoignages de personnes pratiquant l'équitation, c'est édifiant... C'était sur le forum de www.vegetarisme.info (il n'existe plus mais ça doit pouvoir se retrouver par google...). Et de toute façon, quand ils ne sont plus assez performants, ils finissent quand même à l'abattoir...
Revenir en haut Aller en bas
Minipousse

avatar

Nombre de messages : 832
Localisation : 02
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Dim 11 Nov 2007, 12:54 pm

Coucou, Violette !!!

J'espère que tu vas bien ? sunny

Dis finalement, t'es tu renseignée sur le devenir des poulains dont les mères sont exploitées pour la production de lait pour la consommation humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
chaton

avatar

Féminin Nombre de messages : 155
Age : 42
Localisation : Saint-mandé
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Ven 31 Oct 2008, 11:59 am

ben moi sacha il a bu du jument moit moit avec mon lait de 1 mois à 3 mois après il n'est plus assez gras et le bbfaim toutes les 2 h00.

Aux nouveaux robinsons ou j'achetais les bouteilles de lait frais ou le lait en poudre encore plus cher affraid ils m'ont dit que c'était comme les femmes qui donnaient leur surplus de lait pour les prémat....intolérant au PLV ; elles continuent d'allaiter normalement leur bambins et aident d'autres mamans et leurs bb;

c pareil pour les juments

faut pas dire les pauv bet moi j'adore les chevaux; j'ai un niveau monitorat mais mon ptit bout il passe avant tout; com j'avais pas assez de lait; le meilleurs apres le lait de la mère c'est le lait de jument alors biensur c'est un sacrifice financier mais moi je dis merci à mdame jument cat
Revenir en haut Aller en bas
http://mademoiselle-biotupp.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le lait de jument   Ven 31 Oct 2008, 12:43 pm

Minipousse dit : ""Tu sais, si les mâles sont utilisés comme chevaux de course, ce n'est pas non plus très glorieux : j'ai lu sur ce sujet des témoignages de personnes pratiquant l'équitation, c'est édifiant... C'était sur le forum de www.vegetarisme.info (il n'existe plus mais ça doit pouvoir se retrouver par google...). Et de toute façon, quand ils ne sont plus assez performants, ils finissent quand même à l'abattoir...""

J'ai bien connu une femme qui avait soigné des chevaux de course. Elle était révoltée par les propriétaires qui exploitaient leurs chevaux, les faisant courir jusqu'à ce qu'ils soient complètement épuisés, blessés...ils demandaient aux soigneurs de les retaper juste pour qu'ils puissent re-courir et leur rapporter du fric...
Revenir en haut Aller en bas
Minipousse

avatar

Nombre de messages : 832
Localisation : 02
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Ven 31 Oct 2008, 2:19 pm

Minipousse a écrit:
Coucou, Violette !!!

J'espère que tu vas bien ? sunny

Dis finalement, t'es tu renseignée sur le devenir des poulains dont les mères sont exploitées pour la production de lait pour la consommation humaine ?

Oui, et puis il y a aussi la question que je me posais ci-dessus : que deviennent les poulains des juments utilisées pour l'allaitement ? Pour ce qui concernent les vaches laitières, les veaux partent à l'abattoir...

Je consomme toujours des fromages mais je culpabilise...
Revenir en haut Aller en bas
chaton

avatar

Féminin Nombre de messages : 155
Age : 42
Localisation : Saint-mandé
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Ven 31 Oct 2008, 3:05 pm

bonjour minipousse je ne sais pas si violette aura plus d'info mais moi je t'ai répondu; je ne trouve pas que les femmes qui offrent leur lait au lactarium soit exploitée et justement les fermiers respectent "pour l'instant " les juments si non le lait de jument ne serait pas aussi rar et les prix aussi élevés .... :daccord: cat
Revenir en haut Aller en bas
http://mademoiselle-biotupp.over-blog.com/
Minipousse

avatar

Nombre de messages : 832
Localisation : 02
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Ven 31 Oct 2008, 3:24 pm

Les femmes, elles sont volontaires ! Les juments, on ne leur demande pas leur avis... Pour moi, il y a forcément exploitation. Ensuite, tout dépend si c'est fait ou non dans le respect de l'animal et si les chevaux, juments, poulains finissent ou non à l'abattoir quand ils ne sont plus rentables(ou quand ils ne sont pas rentables, dès le départ pour un raison de santé, de beauté, de handicap...)...

Tu ne me réponds pas pour les poulains : que deviennent-ils ?

Et si certains éleveurs respectent leurs chevaux (bien sûr, il doit y en avoir), j'ai peur que ce ne soit pas que ce soit une généralité...
Revenir en haut Aller en bas
chaton

avatar

Féminin Nombre de messages : 155
Age : 42
Localisation : Saint-mandé
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Ven 31 Oct 2008, 3:42 pm

Citation :
Tu ne me réponds pas pour les poulains : que deviennent-ils ?

ben si les femmes qui donnent leur lait on leur retire pas leur bb bien les poulains c'est pareil vu que la production n'est pas à grande échelle; on prend un peu du lait de leur mère sans que ça leur nuise
Citation :
Quoi que vous fassiez au poulain, la jument doit toujours voir son petit. Toujours intervenir dans le calme.

les juments ne sont pas comme les vaches; elles ont moins de pis, ont besoin de leur petit pour pouvoir produir du lait....

http://cheval.tonnerre.ifrance.com/sitetonnerre/soinschevaux/poulain/poulain.htm

maintenant je ne suis pas pour que tout le monde prenne du lait de jument; ça ne doit pas devenir industriel; y a plein d'autre alcaments pour les adultes; mais pour les bb...en allemagne on donne du lait de jument aux prémat dans les hopitaux .... cat
Revenir en haut Aller en bas
http://mademoiselle-biotupp.over-blog.com/
chaton

avatar

Féminin Nombre de messages : 155
Age : 42
Localisation : Saint-mandé
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Ven 31 Oct 2008, 3:53 pm

Citation :
« Voici comment on fait le comos [aïrak], qui est le lait de jument : ils tendent une longue corde au-dessus du sol entre deux piquets fichés en terre et à cette corde ils attachent vers la troisième heure les poulains des juments qu’ils veulent traire. Alors les mères se tiennent près de leurs poulains et se laissent traire sans difficulté : si l’une d’entre elles est trop insoumise, un homme prend le poulain, le met au pis et le laisse téter, puis il le retire et laisse la place à celui qui est chargé de traire. [A cette époque, c’étaient les hommes qui étaient chargés de la traite des juments. Aujourd’hui ce sont les femmes] » (Guillaume de Rubrouck)

en mongolie le lait de jument fermenté est une boisson typique; les hommes prélèvent un peu et laissent leur part au poulain sans cela la jument ne produit pas de lait;
http://philippe.heurtel.info/Mongolie18.htm

en fait la jument est plus proche de la femme que la vache; une maman depressive qui a perdu son enfant n'a plus de lait Sad cat
Revenir en haut Aller en bas
http://mademoiselle-biotupp.over-blog.com/
Minipousse

avatar

Nombre de messages : 832
Localisation : 02
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Sam 01 Nov 2008, 1:00 am

Ok, merci pour tes renseignements, Chaton.

Surtout, ne crois pas que je te juge, mais pour moi, quoi qu'il en soit, j'essaie d'aller vers le moins possible d'exploitation animale donc hors de question de commencer à boire du lait de jument (sauf si éventuellement je connaissais l'éleveur et que je vois de mes yeux comment il traite ses chevaux).
Mais je comprends que tu l'aies fait pour ton Bébé. N'ayant jamais été confrontée à ce genre de problème, je n'ai aucune idée de ce que j'aurais fait à ta place ...
Revenir en haut Aller en bas
chaton

avatar

Féminin Nombre de messages : 155
Age : 42
Localisation : Saint-mandé
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Sam 01 Nov 2008, 9:32 am

De rien minipousse mais je comprends ta réaction; je ne me serais jamais penché dessus si sacha n'en avait pas eu besoin

d'ailleurs je viens de relire le 1er post j'aurai pu lui en redonner quand il a fait sa gastro : il refusait les purées, vomissait ses biberons, buvait mon lait mais hélas j'en avais moins qu'avant vu qu'il m'a refilé sa gastro !

par contre je tiens à préciser qu'étant intolérante au lait de vache, je me suis dit pendant ma grossesse :féeencr: que j'allais gouté au lat de jument....j'ai bu la petite bouteille en 2 fois soir et lendemain matin (acheté en promo pour date proche péremption) ben le soir meme j'avais une bronchite! affraid

par contre de 3 mois à 5 mois j'ai donné du lait de brebis à sacha et je finissais ses biberons pas de troubles ORL en vue ..... :houhou4: :78: cat
Revenir en haut Aller en bas
http://mademoiselle-biotupp.over-blog.com/
lumi

avatar

Féminin Nombre de messages : 293
Age : 33
Localisation : 66
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: Le lait de jument   Sam 01 Nov 2008, 11:56 am

mon pere était en mongolie le mois dernier avec des amis, mais personne n'a reussi a le boire le lait de jument fermenté pale
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le lait de jument   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le lait de jument
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevalait, le leader français du lait de jument
» Lait de jument / ânesse
» Compléter avec du lait végétal?
» Savon aux agrumes et au lait de jument
» Petite batch de savon au lait de jument

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Le Bio, la Vie :: LA SANTE :: SANTE ! :: MALADIES/THERAPIES naturelles-
Sauter vers: